3 solutions Cloud Computing à l’origine de la virtualisation

[fa icon="calendar"] 12 sept. 2017 10:31:38 / par Alexandra Vigneron

Alexandra Vigneron

Cloud computing virtualisation des solutions réseaux


Lorsqu’on parle de virtualisation des systèmes réseaux, le cloud est le plus connu. Mais connaissez-vous les différences qu’il y a entre les trois types de cloud ? Pour une entreprise, les subtilités du cloud sont importantes pour savoir quelle solution est adaptée aux besoins. Si les avantages du cloud computing ne sont plus à démontrer, les décideurs doivent savoir les points positifs et négatifs des solutions présentes sur le marché pour choisir le prestataire adéquat. Il est donc intéressant de voir ce que sont le cloud public (ou mutualisé), privé et hybride.

Le cloud public, accessible et économique

Le terme public utilisé ici ne veut pas dire que les données hébergées sont accessibles par n’importe quel utilisateur. Il s’agit d’une plateforme virtualisée sur laquelle l’ensemble des collaborateurs ayant un accès peut se connecter pour consulter ou déposer des données. Le modèle économique du cloud public est particulièrement orienté vers la réduction des coûts pour l’administrateur. Dans une petite structure, le cloud mutualisé permet d’avoir accès à moindre coût à un service de virtualisation des données, ce qui est un élément déterminant à l’heure du big data. Néanmoins, dès que le nombre d’utilisateurs et de données devient conséquent, le prix augmente et le choix d’une solution cloud privé semble nécessaire.

 

Le cloud privé, performant et personnalisé

Dès que vous avez besoin d’une base de données volumineuse, un cloud privé (ou dédié) permet d’acquérir une solution de virtualisation personnelle. Le serveur cloud est propre à l’entreprise, ainsi les données sont davantage sécurisées et le risque de saturer l’espace de stockage est réduit comparé à un cloud public. Le contrôle sur l’administration de l’infrastructure cloud est souvent un critère décisif pour les décideurs dans le choix de cette solution, quitte à payer un prestataire IT pour la gestion de la solution virtualisée. L’aspect personnalisé du cloud privé fait que le coût lié au fonctionnement est fixe, ce qui permet de concevoir une stratégie data sur le moyen et long terme.

 

Le cloud hybride, réactif et flexible 

Le cloud hybride est une solution assez complexe. C’est pour cela qu’elle n’est conseillée qu’aux grands comptes et aux entreprises ayant des demandes spécifiques en ce qui concerne la gestion de leur réseau. Concrètement, il s’agit des entreprises dans lesquelles les différents services ont besoin d’indépendance par rapport à l’infrastructure générale du réseau. Ainsi, au sein d’une même entreprise, certains services fonctionnent avec un cloud privé car ils ont besoin d’un système virtualisé plus performant. D’autres préfèrent le cloud mutualisé car le fonctionnement des équipes ne nécessite qu’un stockage ponctuel. La solution hybride est donc privilégiée lorsque l’entreprise souhaite faire fonctionner ses pôles de façon indépendante et avoir la main sur la gestion complète de l’infrastructure de virtualisation. 

 


Le cloud computing est un service virtualisé important pour les décideurs. Ils doivent choisir une de ces trois solutions en fonction de leurs besoins et surtout de leurs ressources. C’est pourquoi les prestataires informatiques s’interrogent sur ces solutions réseaux. Parce que les entreprises ont de plus en plus besoin d’un réseau performant et sécurisé, les fabricants doivent apporter des innovations clés pour les réseaux.

 

Article Expert des solutions réseaux

 

 

Thème : Réseaux Informatiques, Cloud Computing

Alexandra Vigneron

Ecrit par Alexandra Vigneron

Responsable commerciale experte en sécurité informatique pour les entreprises au sein de la société Westcon, j'accompagne les entreprises dans l'optimisation et la sécurisation de leur réseau grâce à des solutions adaptées à leurs besoins.